arc chasse

Pratique interdite dans plusieurs pays d’Europe tel que l’Allemagne, la chasse à l’arc est sujette de mésentente entre les défenseurs de causes animales, qui la juge cruelle. Les adeptes de cette technique ancestrale quand à eux la trouve plus écologique que l’utilisation des armes à feu, qui permettent la prolifération du plomb dans la nature. Si pour les premiers, la longue agonie et le caractère violent de la mise à mort du gibier blessé sont cruels, les adeptes de l’arc quant à eux insistent sur la possibilité pour les animaux de s’échapper qui est plus importante qu’en cas d’utilisation d’armes à feu. Ils estiment que la mise à mort du gibier atteint par un arc n’est pas plus violent que celle causée par un prédateur, acte d’une violence inouïe avec un temps d’agonie plus long.

arc chasse

Quelle est la situation en Europe?

Si la réglementation européenne en application de la Directive 92/43 / CEE du Conseil « concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages » autorise cette technique de chasse, la réglementation allemande relative à la protection des animaux (Tierschutz) par exemple a décidé récemment d’encadrer une étude scientifique sur la question, ce qui a suscité une vive polémique.
En France, après l’abandon de ce procédé pendant près de deux siècles, il est peu à peu réintroduit depuis près d’une trentaine d’années par certain club tels le BOW Hunting club ou ACARA qui est l’association des chasseurs à l’arc région aquitaine.